Eglise

La Communauté Rubik

La vie communautaire n’est pas simple. En Eglise, je suis constamment confronté aux tensions internes de la communauté dont j’ai la responsabilité. Chaque membre a une histoire, des attentes, des besoins, et une vision qui diffèrent des autres membres. Lorsque j’ai quitté ma paroisse de stage, j’ai prêché avec un Rubik’s cube pour illustrer cette diversité, les enjeux de la communauté, et ouvrir à des pistes de réflexion pour tenter de comprendre et résoudre ces difficultés. Je ne vais pas reproduire ici mon message car il ne serait vraiment compréhensible que par les membres de ma paroisse de stage. Je vous propose quelques réflexions d’ordre général.

Qu’est-ce que le Rubik’s cube ?

pexels-photo-1500610.jpeg
Exemple d’un Rubik’s cube « résolu »

Le Rubik’s cube a été inventé par monsieur Ernő Rubik en 1974. Il est composé de 26 pièces, toutes différentes. Certaines ont une couleur, d’autres deux et d’autre trois. Ces pièces peuvent être déplacées et retournées de diverses manières. Le but principal : faire en sorte que chaque face du cube ne présente qu’une seule couleur. Au total, il y a 43’252’003’274’489’856’000 de possibilités différentes. C’est énorme, et pourtant, il est relativement simple de le résoudre en quelques minutes (quelques secondes pour les plus doués). Olivier Keshavjee – qui m’a initié au cube et m’a appris à le résoudre – vous propose une méthode sur son blog.

Quel lien avec la communauté ?

Bonne question ! J’ai tenté de résumer dans un magnifique tableau les parallèles que je vois entre le Rubik’s cube et la communauté.

Rubik’s CubeCommunauté
Chaque pièce est différenteChaque membre est différent
Toutes les pièces ne fonctionnent pas de la même manière, certaines sont fixes alors que d’autres se déplacement très facilement.Tous les membres ne fonctionnent pas de la même manière. Là aussi certains se déplacent plus facilement que d’autres (symbolique et figuré)
Pour qu’une pièce trouve sa place, il faut que toutes les autres pièces entrent en mouvement aussi.Pour qu’une personne trouve sa place, il faut que les autres membres se mettent en mouvement.
Il existe plusieurs façons de le résoudre, et plusieurs résolutions possibles.Il existe plusieurs façons de vivre en communauté, de résoudre les tensions, et plusieurs types de communautés possibles.
Les pièces se déplacent et travaillent ensembleLes membres œuvrent ensemble dans un but commun
Un centre maintient toutes les pièces ensemble : une forme de croixUn centre maintient les membres ensemble : le Christ

J’en retire les leçons suivantes pour la communauté :

Les éléments « perturbateurs »

Chaque communauté souhaite voir arriver de nouveaux membres (surtout des jeunes, oh oui, oh oui), mais n’est pas toujours heureuse lorsque ces nouveaux membres arrivent pour de vrai. Souvent, cela est dû au fait qu’ils tranchent avec le reste, qu’ils créent une disharmonie dans la communauté (parce qu’ils ne connaissent pas les codes et les habitudes. Parce qu’ils ont d’autres besoins et attentes, etc.). L’image du Rubik’s cube nous aide à comprendre que ces nouveaux éléments ont besoin d’être accompagnés pour qu’ils trouvent leur place dans l’ensemble.

Savoir laisser sa place

Chaque communauté a un certain nombre de membres qui ont su trouver leur place. Cela leur a demandé du temps et des efforts, et ils sont enfin confortables. Lorsque de nouveaux membres arrivent, ceux qui ont su faire leur place rechignent à bouger, à quitter leur place, pour permettre aux nouveaux de trouver, eux aussi, la leur. L’image du Rubik’s cube nous aide alors à réaliser qu’il nous faut parfois quitter notre place pour un temps, pour permettre à d’autres de se trouver en harmonie avec le reste du cube de la communauté. Cela peut faire peur, tout comme le débutant avec son Rubik’s cube peut prendre peur de devoir défaire ce qu’il a peiné à construire afin de permettre à cette dernière pièce de prendre sa place.

Au centre : la croix

Enfin, j’aime ce parallèle qui peut être fait avec cette 27ème pièce du Rubik’s cube, invisible mais hyper importante : la croix du centre. C’est une pièce qui tient toutes les autres en place et leur permet de se déplacer. A travers elle, deux pièces qui – a priori – n’ont rien en commun, se retrouvent reliées. Un rappel pour nos communautés de toujours rester attachées et centrées autour du Christ, qui fait notre unité – même quand tout semble nous différencier.

Un parallèle biblique

Lors de mon message, j’ai mis ce Rubik’s cube en lien avec le texte de 1 Corinthiens 12:12-30 où l’on peut lire notamment ceci :

En effet, comme le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne sont qu’un seul corps, — ainsi en est-il du Christ. Car c’est dans un seul Esprit que nous tous, pour former un seul corps, avons tous été baptisés, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.

1 Co 12:12-13

Et un peu plus loin…

Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

1 Co 12:27

La communauté de Corinthe a traversé des tensions difficiles. Il y avait des chrétiens d’origine juive et païenne, des esclaves et des hommes libres. Certains avaient été convertis par Paul, d’autres par Apolos, d’autres Par Céphas (1 Co 1:11-13). On retrouve également des questions concernant le mariage (1 Co 7), des conflits concernant la viande sacrifiée aux idoles (1 Co 8 et 10), etc.

Paul vient rappeler d’une part le centre de la communauté qu’est le Christ, et d’autre part notre devoir de savoir parfois laisser de côté notre confort personnel pour le bien de la communauté et de ses membres.

Inscris-toi pour ne pas rater les prochains articles

close

Hello !

Inscris-toi pour ne pas rater les prochains articles !

Pasteur dans l'EPG, je partage ici diverses réflexions, prédications et expériences, en espérant créer la discussion afin que nous puissions nous enrichir mutuellement.

5 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :