Bible

La prière qui libère

J’ai le plaisir de régulièrement contribuer à la petite brochure Pain de ce jour. Ces petits commentaires se trouvent aussi affichés sur les sites internet des différentes paroisses. Je reproduit ici, dans une série de billets, ces commentaires que vous êtes invités à reprendre comme bon vous semble.


Marc 11:20-25

20Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines. 
21Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus : Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché. 
22Jésus prit la parole et leur dit : Ayez foi en Dieu. 
23En vérité, je vous le dis, si quelqu’un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute pas en son cœur, mais croit que ce qu’il a dit arrive, cela lui sera accordé. 
24C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé. 
25Et lorsque vous êtes debout en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos fautes. 

Traduction Segond Révisée

Dans notre méditation de la Parole, il peut nous arriver de tomber sur une parole du Christ ou sur une mise en garde qui peut nous sembler dure pour nous-mêmes. Il peut alors nous arriver de choisir de l’ignorer, tout simplement parce que c’est plus facile ainsi. Jésus a aussi eu des paroles dures à l’égard de ce figuier (v.14 : personne ne mangera plus jamais de ses fruits !). Pierre se rend compte alors que ce que Jésus avait annoncé est vrai, que cela s’est réalisé. Quelle terrible pensée ! Moi, qui suis loin de porter du fruit comme Dieu le voudrait, comment me tenir devant lui ? A cela Jésus répond : « Ayez foi en Dieu ». Oui, de nombreuses choses peuvent venir nous empêcher de porter du fruit. Des obstacles qui peuvent nous paraître infranchissables, comme une montagne. Mais Jésus nous dit que dans la prière, la prière humble de celui qui non seulement se sait pardonné par Dieu mais qui le vit comme une réalité concrète, nous pouvons être délivrés de ce qui nous empêche de porter du fruit.


Seigneur Jésus,

Grâce à ta vie, à ta mort et à ta résurrection, je sais que je peux me tenir devant Toi sans crainte. J’aimerais tellement porter du fruit comme toi tu portes du fruit. Mais tellement de choses m’en empêchent. Je t’en prie, vient m’en délivrer.

Amen

Inscris-toi pour ne pas rater les prochains articles

close

Hello !

Inscris-toi pour ne pas rater les prochains articles !

Pasteur dans l'EPG, je partage ici diverses réflexions, prédications et expériences, en espérant créer la discussion afin que nous puissions nous enrichir mutuellement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :