• Autres

    #PrayForParis, entre gêne et excès de zèle

    Le réveil fut difficile en ce samedi 14 novembre dernier. Je m’étais couché tôt la veille, et je n’ai appris que le lendemain matin les événements de la veille survenus à Paris, autant vous dire que la chute du lit fut rude. #PrayForParis s’est rapidement imposé sur mon téléphone comme le cri de solidarité d’internet. En janvier beaucoup disaient #JeSuisCharlie, en novembre un bien plus grand nombre proclamait #PrayForParis, plus de 7 millions de messages sur Twitter au moment d’écrire cet article, la quasi totalité dans les 24 heures qui ont suivi les attentats. Il m’a tout de suite interpellé ce hashtag, cet appel à la prière quasi unanime d’internet.…